Analyse sur les investissements directs étrangers (IDE)

Les projets peuvent être retardés mais les flux d’investissement seront soutenus.

Il est évident que le lockdown, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et le ralentissement économique ont tous conduit à une baisse des investissements transfrontaliers. Une analyse factuelle montrerait que la baisse de 35 à 40% des flux d'IDE à Maurice en 2020 n'a pas été un cas isolé. En effet, dans son rapport intitulé ‘Investment Trend Monitor’, publié en Octobre 2020, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) a signalé que les flux d'IDE vers les économies européennes sont devenus négatifs pour la première fois, passant de 202 milliards USD à 7 milliards USD. Les flux vers les États-Unis ont diminué de 61% pour s'établir à 51 milliards USD.

Baisse des IDE en 2019/20

L'évaluation de la performance de Maurice dans une perspective globale nous permet de constater que le pays a fait mieux que la moyenne.

Principalement, la baisse des IDE résulte des restrictions de mobilité mondiales sur une période de près de 4 mois. En période d'avant la crise, un certain nombre de programmes étaient entrepris afin d’attirer les investisseurs étrangers, à savoir des campagnes de marketing internationales et de la couverture médiatique, des visites de presse individuelles et de groupe et des rencontres avec des chefs d'entreprise. L'incapacité de mener ces activités a considérablement impacté les entrées d'IDE.

L'IDE est la clé de notre développement économique. Les entrées de capitaux créent de l’emploi, stimulent la production et réduisent les déficits budgétaires. Plus encore, les investissements étrangers sont souvent associés au partage des connaissances et à la collaboration technologique.

Il est donc impératif de rester concentré sur l'amélioration du climat des affaires et de l'investissement par des réformes pertinentes qui incluraient également l'utilisation optimale de la technologie. Dans la conjoncture actuelle - avec des flux globaux qui sont en baisse - nous devons mettre l'accent sur la collaboration avec tous les partenaires de valeur pour améliorer notre base de compétences et stimuler la prise de conscience en étant attentifs et réactifs aux exigences des investisseurs.

La mise en place du système national de licences (National Licensing System) témoigne de notre volonté d'améliorer notre infrastructure numérique pour attirer les investisseurs. De plus, grâce à nos webinaires réguliers, nous établissons des liens avec des investisseurs potentiels.

Nous avons entretenu des échanges productifs avec l’AHRIM et ses membres, des sociétés de gestion (management companies) et des associations immobilières afin de sensibiliser sur des opportunités commerciales qui existent à Maurice pour les industries et les dirigeants ciblés. Nous voulons renforcer nos efforts pour attirer les IDE et les compétences, et tirer parti de nos collaborateurs pour attirer plus de retraités et de nomades numériques à travailler et vivre à Maurice. Travailler avec les réseaux de chaque partenaire sera d’une grande portée et contribuera à rehausser le profil de notre pays à l’échelle mondiale.

L'IDE est peut-être dans le marasme en ce moment, mais des opportunités et des projets lucratifs continuent d'exister et sont en cours de planification. Les projets peuvent être retardés mais les flux d’investissements seront soutenus.

Il est important que les chiffres des IDE soient soigneusement analysés avant de tirer des conclusions. Parfois, les chiffres des IDE sont brouillés. En effet, ils peuvent inclure des prêts intra-entreprises, des fusions et acquisitions et des paiements ponctuels qui faussent considérablement les chiffres. Ces types de flux financiers font une énorme différence pour les bilans mais ont peu d'impact sur le monde réel. De nouvelles initiatives et des investissements sur le terrain - des IDE qui génèrent de nouveaux projets - qui font une réelle différence.

United Nations Conference for Trade and Development (UNCTAD), “Issue 36, Investment Trend Monitor, October 2020”. Web. Rapporté le 18 janvier 2020. https://unctad.org/system/files/official-document/diaeiainf2020d4_en.pdf